À l’occasion de l’inauguration du 30ème Mille Sabords du Crouesty, la Fédération des Industries Nautiques et le Conseil Départemental du Morbihan signaient une convention de partenariat.
La finalité de cette convention :
– faire bénéficier les entreprises de la filière nautique morbihannaise d’un accompagnement renforcé
– initier un outil d’analyse des retombées de la filière au service de la stratégie nautique nationale

Réalisée conjointement par le département du Morbihan et l’agence de développement économique VIPE Vannes, cette étude approfondie révèle le poids économique de la filière nautique Morbihannaise par la mesure de son impact direct et indirect.
Regroupées au sein de 4 grandes familles, la filière nautique morbihannaise affiche des retombées économiques de plus de 874 millions d’euros pour le département du Morbihan.

Les industries, commerces et services nautiques

Fort de 491 entreprises, ce pôle génère à lui seul la moitié de la richesse produite par la filière nautique dans le Morbihan à savoir 446 500 000€ de retombées économiques directes. Ce secteur contribue par ricochet à l’activité de ses fournisseurs avec notamment l’achat des matières premières et ou de marchandises… entraînant des retombées indirectes estimées à 312 340 000 €.

Les activités nautiques

Les retombées directes de ce pôle qui emploie 612 personnes atteignent près de 45 millions d’euros. Elles ont été recueillies soit auprès de Nautisme en Bretagne, qui dénombre 227 prestataires basés sur 249 sites.

Les ports de plaisance et sites de mouillage

Avec plus 24 089 places de ports, ce pôle génère 202 emplois et un chiffre d’affaires de près de 29 millions d’euros. L’activité du secteur implique des achats et services extérieurs et des impôts et taxes estimés à près de 9 millions d’euros. Les ports sont aussi vecteurs de valorisation de l’immobilier littoral avec une plus-value moyenne de + 24 % sur le Morbihan.

Les événements nautiques

Très hétérogènes, la centaine d’événements nautique recensés sur le département du Morbihan génère plus de 34 millions d’euros de retombées économiques globales. Les retombées indirectes de ces événements, d’ampleur nationale comme le Spi Ouest-France ou d’ampleur locale comme les régates de club, sont trois fois plus importantes que les budgets qui leurs sont alloués.

A ces retombées mesurables, viennent s’ajouter l’image, l’attrait touristique et le rayonnement que procure la filière au territoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *